ETIENNE BRÛLE
le truchement**

1615 - Samuel Champlain et Etienne Brûlé

 Dès les premiers contacts entre les européens et les Indiens, des volontaires partirent vivre avec les Amérindiens pour apprendre leur langue et coutumes. Ils sont devenus par la suite des interprètes, appelés truchements. Leur rôle fût primordial lors de la naissance de la Nouvelle-France car ils fournissaient des renseignements sur le pays. Ils servirent d'intermédiaires entre les amérindiens et les Français et favorisèrent la bonne entente entre les deux communautés. Par contre, au contact de cette vie libre et aventureuse, ils développèrent un goût marqué pour la liberté et ne supportèrent plus aucune des contraintes de la vie civilisée. Ils devinrent très vite les bêtes noires des Récollets, puis des Jésuites, car ils montraient le mauvais exemples aux amérindiens, allant même jusqu'à gêner les conversions.

Né vers 1591 à Champigny-sur-Marne, Etienne Brûlé débarqua très jeune à Québec avec Samuel Champlain. Après deux hivers passé à l'Habitation de Champlain sur le site de ce qui allait devenir la ville de Québec, il partit avec un groupe d'Algonquin vers l'Outaouais et la Baie Géorgienne. Il fut certainement le premier Blanc à explorer ces territoires encore inconnus, il découvrit le lac Huron (1610) avant d'atteindre la baie de Chesapeake (1628). Tour à tour explorateur, éclaireur, interprète et représentant de Samuel Champlain, il eut une vie tumultueuse. Excellent interprète, il était capable de converser aussi aisément avec des Montagnais, des Algonquins, des Hurons que des Andastes.
En 1615, il fut chargé par
Samuel Champlain de rassembler une armée de 500 Andastes pour partir en guerre contre les Iroquois. Il devait rejoindre Samuel Champlain près de Syracuse où celui-ci assiégeait un village d'Onnontagués avec une armée huronne. Samuel Champlain fut blessé deux fois et dut lever le siège. Brûlé arriva trop tard. Il fut capturé et torturé par les Iroquois en 1616, mais il parvint à s'enfuir. Les Hurons, alliés des Français, l'adoptèrent, ce qui ne l'empêcha nullement de se mettre au service des frères Kirke qui prirent Québec en 1629 pour le compte des Britanniques. Quelques années plus tard en 1633, Etienne Brûlé fut tué par les Hurons.




Dernier tour d'Étienne Brûlé du portage au lac Ontario, 1615
Archives nationales du Canada/1970-99/Détail


Etienne Brûlé prisonnier des Hurons - Archives Ontario


Etienne Brûlé à l'embouchure de la Rivière Humber
F.S Chaneller - 1956 - Archives Ontario



autres pages :
Samuel Champlain




** Interprète (traducteur ) ou Personne  qui sert d'intermédiaire

www.chemin-des-erables.com 
1er site européen sur le Canada francophone
1999/2010 - Tous droits de reproduction réservés